Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Nikos Kazantzakis

Nikos Kazantzakis

Νίκος Καζαντζάκης
Écrivain grec, né à Héraklion Crète
le 18 février 1883 décédé le 26 octobre 1957

"Je n'espère rien. Je ne crains rien. Je suis libre." L'auteur de cette épitaphe est Nikos Kazantzakis, sans doute le plus renommé des écrivains grecs modernes.
On lui doit notamment Alexis Zorba, la liberté ou la mort, les frères ennemis et le Christ recrucifié.

♦ Épitaphe de Kazantzakis ♦

"Je n'espère rien. Je ne crains rien. Je suis libre." L'auteur de cette épitaphe est Nikos Kazantzakis, sans doute le plus renommé des écrivains grecs modernes. On lui doit notamment Alexis Zorba, la liberté ou la mort, les frères ennemis et le Christ recrucifié.

"Je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre"
(Δεν ελπίζω τίποτα, δε φοβάμαι τίποτα, είμαι λέφτερος)

  • Je n'espère rien - Δεν ελπίζω τίποτα - Thèn elpizo tipota
  • Je ne crains rien - Δε φοβάμαι τίποτα - Thè fovamai tipota
  • Je suis libre - Είμαι λέφτερος - imai leftèros

Voir les commentaires

La Grèce au Louvre

La Grèce au Louvre

Parution : Juillet 2010

Auteur : Jean-Luc Martinez

Editeur : Somogy éditions d'art

Présentation de l'éditeur :

Qu'est-ce que la Grèce ? Comment vivaient les Grecs de l'Antiquité ? Qui sont les dieux et les héros de la mythologie grecque ? Que signifiaient pour les Grecs les notions qu'ils ont inventées et qui nous parlent encore ? Tyrannie ? Démocratie ? Histoire ? Les collections d'art grec du musée du Louvre, parmi les plus importantes au monde, permettent d'apporter à ces questions une réponse vivante et claire. Sculptures, vases, bijoux témoignent du cadre de vie des anciens Grecs, de leur identité culturelle, et racontent leur histoire mouvementée. La langue, la religion, le sport, le théâtre, la vie politique, la société apparaissent ainsi sur des documents qui permettent de restituer la richesse de cette civilisation dont nous sommes les héritiers. Des fiches thématiques apporteront des réponses aux questions des curieux, des amateurs, niais aussi des enseignants et des élèves qui recherchent des documents commentés et des synthèses construites pour répondre aux programmes pédagogiques d'histoire, de littérature et d'éducation artistique.

Voir les commentaires

l' Hymne National Grec

        

« L’Hymne à la Liberté » est un poème composé de 158 strophes.

Les idées qu'il contient s’adressent dans un premier temps aux révolutionnaires grecs pour les motiver. Elles sont également destinées aux amoureux de la Grèce pour leur faire épouser la cause du combat grec (liberté et religion) contre les Turcs. Pour cette raison, l'Hymne fût traduit notament en français, en anglais, en italien...

« L’Hymne à la Liberté » a été écrit par Dionysios Solomos (1798 - 1857), en mai 1823, alors que le peuple grecque luttait pour son indépendance face aux Turcs (1821-1828). l’Hymne lui permettra de gagner son statut de poète national, « le Dante grec ».

 

La musique est l'oeuvre de Nikolaos Mantzaros (1795-1872).

Son écriture commença en 1828 à Kerkyra, sa ville natal, et une première version "finie" fut présentée en 1830. Par soucis de perfection, il travailla cependant jusqu'au dernier jour de sa vie pour parfaire son oeuvre. Aujourd'hui, cet hymne est considéré par de nombreux mélomanes, comme l’un des plus beaux au monde. A vous de faire votre propre opinion...

Voir les commentaires

Γιαούρτι με μέλι και καρύδια, yaourt au miel et noix

Γιαούρτι με μέλι και καρύδια

Γιαούρτι με μέλι και καρύδια

Pour 6 personnes

  • 600 g de yaourt grec
  • 150 g de sucre en poudre
  • 120 g de cerneaux de noix
  • 3 c. à soupe de miel liquide Versez le yaourt dans un grand bol.
  1. Saupoudrez de sucre, mélangez.
  2. Répartissez le yaourt dans 6 coupelles.
  3. Arrosez d'un filet de miel et parsemez de cerneaux de noix, servir aussitôt.

Astuce : Accompagnez d'un vin de noix.

Recette en vidéo

Voir les commentaires

ZEUS

Protecteur et souverain des dieux de l'Olympe et de la race humaine, Zeus est également désigné dans la mythologie grecque comme le maître des phénomènes atmosphériques. Fils de Cronos et de Rhéa, il est le frère de Poséidon, Hadès, Hestia, Déméter et Héra. Il est présenté par Homère comme le dieu de la Justice et du Pardon.
ZEUS

Voir les commentaires

Πεντοζάλης,... Pendozalis danse Crétoise

La danse de Pendozalis prend son nom de ses cinq (pente) étapes de base, le zala, car ils s'appellent localement. Débuts lentement et extrémités avec des étapes rapides. Elle est une danse de guerre, vigoureuse et avec les mouvements sautants élevés et tient compte de beaucoup d'individu-improvisation. On l'a suggéré souvent que ceci puisse être le descendant d'une danse de Minoan, peut-être cela du Kourites (les guerriers de Crète antique). Il y a une danse oubliée située au secteur de Psiloritis (où le Kourites a vécu) Empirrikios appelé (de Pirrichios antique) dont les étapes sont très semblables à Pendozalis.

 

Voir les commentaires

Superstitions populaires

Le mauvais œil

Héritage des siècles d'invasion ottomane, le mati (l’œil) frise l'obsession chez les Grecs, qui craignent constamment de se faire matiasser (être victime d'un mauvais sort). Les gens grippés ou nauséeux ou enrhumés, notamment, disent souvent avoir été matiassés. Aussi pour conjurer toute malédiction se pare-t-on d'un petit oeil de verre entouré de bleu turquoise. Accroché aux vêtements et berceau des bébés, suspendu au cou des enfants et des adultes, il orne également l'intérieur des maison, des voitures, des magasins ou tout autre lieu de vie. L'oeil "ange gardien" a la prétention de protèger des esprits perfides et jaloux qui veillent en chacun des Grecs.

Faire des compliments à nouveau-né ou à un enfant est très mal vu, sauf s'ils sont immédiatement suivis d'un ftoussou: ce mouvement des lèvres, qui s'accompagne plus ou moins d'une expulsion de salive, indique que les éloges sont sincères et dénués d'un sentiment de jalousie caché. Dans les maternités, de nombreux écriteaux précisent qu'il est interdit de "ftoussouter" sur les nourrissons, par souci d'hygiène !

Si malgré toutes ces précautions, une personne est envoutée, certains initiés, souvent les grands-parents, prétendent détenir une formule miracle qui, à l'aide d'un verre d'eau et d'une goutte d'huile d'olive, délivrera du mauvais œil - acte de "purification" pouvant même se dérouler par téléphone.

Superstitions populaires

Croix des villes, coq des champs

Dans les campagnes, la construction d'une maison, d'une usine ou tout autre lieu de vie ou de travail, commence parfois par une cérémonie au cours de laquelle on égorge le coq. Sous l’œil attentif de la famille, des amis ou des ouvriers, le pope sacrifie l'animal, avant d'en faire don aux personnes démunies des environs. Dans les villes, à la place de ce rituel, on a encore coutume de sceller une croix d'or ou d'argent dans les premières pierres du bâtiment.

Les proskinitario, chapelles du souvenir

Le long des routes, des autoroutes ou des chemins de campagne, au détour d'un virage, vous ne manquerez pas de croiser de minuscules chapelles plantées sur le bas-côté. Ces singuliers édicules rendent gloire au ciel pour un accident qui n'a pas fait de victime ou, au contraire, cultivent la mémoire d'un défunt. A l'intérieur trône l'icône du saint patron, qu'illumine une petite lanterne à huile - souvent un simple verre rempli d'huile d'olive -, accompagnée de quelques présents et d'un bouquet de fleurs fanées sous la poussière.

Superstitions populaires

Voir les commentaires

<< < 1 2